4 astuces pour un voyage de rêve

4 astuces pour un voyage de rêve

Casser la routine, changer d’air et voyager sont des besoins que tous les humains ressentent. Et toi qui subis chaque jour de longues heures de cours pendant de longues semaines avant de rêver de vacances, tu en ressens aussi le besoin – tu restes humain après tout. Mais ce n’est pas toujours évident… Le temps, les travaux à rendre, les engagements familiaux (etc.) sont autant de choses qui peuvent compliquer les projets d’escapade d’un étudiant, même en période de vacances. N’empêche, il faut que tu te relâches de temps à autre, sinon tu auras encore plus envie de cogner ton prof (ou tes camarades de classe) que d’habitude. Alors voilà nos 4 conseils pour planifier un voyage de rêve.

Planifie ton voyage à l’avance

escape2Beaucoup d’étudiants croient que le fait de planifier son voyage ne sert qu’à minimiser le fun. Certains en arrivent même à jurer que le meilleur voyage de toute leur vie s’est fait à l’improviste et que depuis, ils ont arrêté de faire des plans. Mais on te rappelle seulement qu’aucun voyage ne se fait sans un minimum de planification. Car même le fait (anodin) de mettre quelques vêtements dans un sac à dos, c’est déjà planifier son voyage. Alors pourquoi ne pas prendre un peu de temps pour penser à tout ce dont tu auras besoin pour diminuer les imprévus et les complications, et tirer un maximum de fun pendant ton séjour ?

Pense à la durée de ton séjour, à ta destination, au transport, au logement, aux activités que tu peux/veux faire, aux endroits à visiter, à la météo, à l’équipement dont tu auras besoin, à la nourriture, aux rencontres que tu voudrais faire (entre autres), avant de choisir selon tes envies et ton budget et passer à l’exécution. Tu n’as pas d’excuse, toutes les informations nécessaires sont à portée de clic : il suffit de demander à Google. Il est préférable d’écrire au stylo toutes les informations que tu as recueillies sur un petit carnet de voyage. Ça t’évitera de rester en panne au cas où ton smartphone soit à cours d’énergie. Et surtout, fais attention aux petits détails qu’on a tendance à ignorer, car ce sont souvent eux qui frustrent le plus : le maillot de bain que trop de gens oublient, de la musique pour tromper l’ennui lors du trajet, les adresses et numéros de téléphone, un jeu de cartes… Tout cela peut faire la différence entre un voyage parfait et un voyage moyen, voire même médiocre.

Pour qu’on soit bien d’accord : il faut planifier, certes, mais pas trop. Sois quand même un peu souple et ouvert aux possibilités qui peuvent s’offrir à toi en cours de route.

3 jours seulement peuvent aussi faire ton bonheur

Une étude datant de 2010 suggère que des voyages courts mais fréquents évacuent le stress plus efficacement que de longs et rares séjours. Bien sûr, on ne te conseille pas d’opter exclusivement pour l’un des deux modèles, mais on te dit simplement qu’une escapade de 2 ou 3 jours peut suffire à faire ton bonheur. Et on te le promet, ça ne vient pas sans avantages.

Garde en tête qu’avec moins de temps à perdre sur la route, ta destination ne devra pas dépasser une certaine distance. Mais ça n’en diminue pas le fun. Tu auras ainsi plus de facilité à organiser ton séjour, à trouver un compagnon de voyage et surtout, tu dépenseras beaucoup moins

L’hébergement n’est pas toujours un problème

Une des choses qui peuvent être les plus problématiques lors d’un voyage est le logement. Soit parce que le logement qu’on trouve est en-deçà de ce qu’on attend, ou que c’est trop cher ou qu’on n’en trouve tout simplement pas. Mais, tu sais, ça ne doit pas toujours être le cas !

Pense à demander à tes amis s’ils peuvent t’héberger pendant ton séjour ou s’ils connaissent quelqu’un qui pourrait le faire avant de considérer d’autres options. Tu peux aussi essayer de dormir chez l’habitant (il suffit d’être sympa et demander aux gens de la région). Sinon, les auberges de jeunesse sont aussi à considérer vu leur clientèle et les prix pratiqués. Ça te permettra d’économiser et de rencontrer de nouvelles personnes.

Se retourner et dire « salut !»

On est peut-être un peu naïfs de croire que les gens ne sont méchants que si on leur donne des raisons de l’être. Mais c’est pourtant vrai dans la plupart des cas. Alors imagine que tu es en voyage, attablé sur la terrasse d’un café à côté d’un groupe de voyageurs qui ont l’air sympa. Le reflexe est qu’on n’adresse pas la parole à des gens qu’on ne connait pas (sauf peut-être pour demander le chemin). Pourtant, ce n’est pas toujours une mauvaise idée de se retourner et dire « salut », socialiser, être curieux et vouloir faire des rencontres. A condition, bien sûr, que les autres jouent aussi le jeu et ne soient pas mal à l’aise. On fait le pari que l’enfer n’est pas forcément l’Autre (coucou Sartre !) et que le gens seront aussi sympas que tu l’es toi-même.

En fait, le parti pris qu’il y a dans ce conseil est qu’on ne sait jamais ce qui pourrait s’offrir à toi en cours de route. Une simple conversation pourrait mener à plus : des plans pour plus tard, des amitiés d’un jour (un peu comme ces scènes de films sur lesquelles tu fantasmes) ou pour la vie. Mais l’important est de faire sa chance plutôt que d’attendre qu’elle se présente, et être disposé à saisir les opportunités d’être joyeux.

Escape1-01

 

Bref, on espère que nos conseils te seront utiles et te permettront de tirer un maximum de tes voyages. Mais on sait aussi que toi aussi, tu es plein de sagesse et qu’on pourrait probablement apprendre de toi autant que tu apprends de nous. Alors n’hésite pas à partager tes astuces dans les commentaires. Bon voyage ! 😀

 

 

 

 

Conseils Guidek:

 

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse